CAVALAIRE de la Belle Epoque aux années 50

Débarquement

“Gaby va se coucher dans l’herbe” – “Nancy a le torticolis” – “Le chasseur est affamé”

14 août : Le Débarquement de Provence

 

Le 14 août 1944 à 19h15, Radio Londres lance un message d’alerte codé pour lancer l’offensive :  C’est le début du Débarquement de Provence.

 

Les Forces françaises de l’intérieur (FFI) reçoivent de Londres trois messages dont le dernier, « le chasseur est affamé », signifiant le lancement des opérations. Peu après minuit, tandis que les Rangers américains prennent pied dans les îles du Levant, les premiers commandos français s’emparent du Cap Nègre. À l’aube, un bombardement aérien et naval écrase les batteries allemandes. A 8h, les 3e, 36e et 45e divisions d’infanterie américaines (D.I.U.S.) se lancent sur les plages côtières entre Cavalaire et Saint-Raphaël. La 7e armée américaine du général Patch, qui comprend les forces françaises de l’armée B commandées par le Général de Lattre de Tassigny débarquait en Provence, la bataille commençait ! C’est l’opération “Dragoon”. Les objectifs sont de fixer des troupes ennemies, puis de protéger le flanc droit de l’armée américaine venant de Normandie.

Pour des raisons stratégiques, les navires de la flotte alliée se sont réunis au large de la Corse. Ils se sont d’abord dirigés vers Gênes afin de tromper l’adversaire, pour finalement mettre le cap sur la côte provençale, le 14 au soir.

Les moyens militaires colossaux

A Cavalaire, le débarquement de Provence a nécessité le déploiement de moyens militaires colossaux : chars d’assaut, ducks, filets anti-sous-marins… Au printemps 1944, les troupes allemandes occupant le territoire craignent une arrivée par la mer des forces ennemies. Pour se préparer à une éventuelle attaque, ils transforment la plage de Cavalaire en un camp retranché. De grandes pyramides en béton appelées “tétraèdres” sont installées afin d’empêcher les chars débarquant depuis la mer, d’avancer vers l’intérieur des terres.

Parmi les soldats ayant débarqués à Cavalaire figure le lieutenant Hubert Germain. Mort à 101 ans, en octobre 2021, il était le dernier compagnon de la Libération (Ordre créé par le Général de Gaulle en 1940). Engagé dès juin 1940 dans les Forces françaises libres, il avait rejoint les rangs de la 13e Demi-Brigade de la Légion étrangère et avait reçu la Croix de la Libération par le Général de Gaulle en juin 1944.

Les monuments du Débarquement de Cavalaire

La sculpture a été réalisée par G. Nadal en hommage aux troupes alliées. Elle représente une femme au milieu de 2 colonnes qui symbolise la liberté.

  • Les dukws, ces véhicules amphibies amenaient les munitions, armes et hommes depuis les cargos. Des vagues, ou un chargement trop important ont eu raison de 2 d’entre eux que l’on peut retrouver au large de la plage du débarquement à environ 15 m de fond.

80e anniversaire du débarquement de provence

Retrouvez les animations pour le 80e anniversaire du débarquement et téléchargez le flyer.

VOIR LE PROGRAMME

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.